jeudi 5 février 2015

"Bonne chance femmes intellos"

J'ai écrit un article pour Comores Infos il y a quelques jours sur la pression qu'on mettait aux filles et aux jeunes femmes pour le mariage (oui, Kanousha c'est moi!) Si vous avez envie de le lire, c'est par ici ==> Ma fille, marie-toi ou foire ta vie

Je pensais que ça ferait polémique, il n'en a été rien finalement. Mais sur la page Facebook du site internet, un commentaire m'a interpellé:


Je n'ai pas halluciné: ce monsieur dit quand même que personne ne voudra de moi parce que je me prends pour ce que je ne suis pas. Et qu'à force de refuser le mariage, je vais finir vieille fille. LOL!

En fait, ce qui m'a frappé, c'est cette phrase: "Bonne chance à vous femmes intellos". ça m'a rappelé un témoignage que j'avais lu il y a quelques années. Je devais avoir 13 ou 14 ans à ce moment là, mais je m'en rappelle très bien. C'était une jeune fille comorienne de 20 ans qui passait son baccalauréat, mais avec une profonde tristesse. J'ai été étonnée: comment peut-on être triste de passer un examen aussi important? En fait, elle était triste parce qu'elle ne ferait pas d'études supérieures. Parce qu'elle était promise en mariage à un homme deux fois plus âgée qu'elle qui ne "voulait pas d'une intellectuelle". 

J'ai senti du mépris dans ce commentaire là, comme si être "une femme intello" c'était le mal absolu. Comme si c'était un tue-l'amour en puissance.
"à force de vouloir choisir ou de critiquer vos parents vous vieillissez"
"à force de vouloir vous prendre pour celles que vous n'êtes pas, personne ne veut de vous".
"à force de vous prendre pour des françaises [...] vous vous oubliez"
.
Donc une jeune femme comorienne ne devrait pas être ambitieuse pour qu'elle puisse un jour se marier? Une jeune femme comorienne oublie ses origines quand elle s'épanouit dans ses études et le travail? On marche sur la tête...

Chers hommes comoriens qui pensent comme ce commentateur, ne vous en déplaise, je suis une femme intello, et j'en suis fière. Je suis fière de mon Bac S et de mon DUT biologie. Si mon ambition vous dérange, tant pis pour vous. Si vous estimez que je perds de la valeur en tant que future épouse parce que je préfère me consacrer à mes études plutôt qu'à la recherche du futur mari, ce n'est pas mon problème. Ne vous inquiétez pas pour moi, un prétendant qui appréciera mon ambition se pointera bientôt, ça n'est qu'une question de temps. ET puis quand bien même aucun homme ne voudrait de moi (quel qu’en soit la raison d'ailleurs), ça n'est pas VOS soucis.

La femme intello s'en va, elle a des contrôles à réviser. 

samedi 17 janvier 2015

[Trigger Warning: islamophobie] Montrer patte blanche

J'ai mis du temps à écrire cet article. Depuis plusieurs mois ça me trottait dans la tête, mais je n'avais pas les mots. Les récents évenements m'ont malheureusement donné l'inspiration pour terminer ce long pavé...

à la suite de l'assassinat d'Hervé Gourdel par des djihadistes en Algérie, Le Figaro demande dans un sondage si les musulmans ont suffisamment condamné cet acte. Le sondage a été retiré, après le tollé suscité.

Après l'assassinat d'un humanitaire anglais, les musulmans britanniques ont lancé le mouvement #NotInMyName. Le hashtag a même traversé la Manche et a été traduit en "Pas en mon nom" ici en France.

7 janvier: les locaux de Charlie Hebdo sont attaqués par deux frères désirant selon leurs termes "venger le prophète Mohamed". Ils tuent 12 personnes au cours de leur attaque. Quelques jours plus tard, un autre homme se revendiquant de l'EI tue une policière, puis prend en otage un supermarché casher de la porte de Vincennes (Paris) et tue 4 personnes. 
Depuis, le hashtag #JeSuisCharlie a fait son bout de chemin sur Twitter et est devenu l'un des hashtags les plus utilisés de l'histoire de Twitter. Il y a eu une manifestation monstre dimanche dernier, réunissant au moins deux millions de personnes à Paris. Deux millions de personnes de toutes origines, toutes confessions, tout courant politique. 

Mais à côté que ça, on somme une nouvelle fois les musulmans à se désolidariser des actions de terroristes:
  • Ivan Rioufol attaque Rokhaya Diallo: le journaliste a demandé à Rokhaya Diallo de se désolidariser de l'attentat, en tant que musulmane.
  • lettre de Yann Moix à ses amis musulmans*, le même qui a dit que les musulmans se sont faiblement mobilisés après l'affaire Merah...
  • Vu sur un forum (croix de bois, croix de fer, c'est un copié-collé du post): "Dans ce contexte (arrêtons de nous rassurer, ouvrons les yeux), il faut effectivement s'interroger si les musulmans de France prennent suffisamment de distance avec les fous de dieu. Dalil Boubakeur a un bon discours mais celui-ci est-il suffisamment relayé dans les banlieues et ailleurs?
    Il faut que tous les Français de confession musulmane se mobilisent contre la bête qui se réclame du Coran.
    L'inverse conduira à l'amalgame entre islam et fanatisme"
  • Je ne parlerai même pas de ces gens qui disent qu'ils n'ont pas vu de musulmans aux différents rassemblements spontanés après l'attentat de Charlie Hebdo "Oh ils sont pas là, ça veut dire qu'ils cautionnent/qu'ils ne veulent pas manifester/qu'ils sont contre la liberté d'expression..." (barrez la mention inutile) 
Voilà. Encore une fois, les musulmans doivent montrer patte blanche. Montrer qu'ils ne sont pas solidaires des intégristes terroristes. Comme si les musulmans étaient de base solidaires à ces meurtriers. Comme si les musulmans cautionnaient ce type d'acte. Mon Dieu vous êtes sérieux les gens?